Déficit en oxygèneIl y a accélération de la respiration et agitation des poissons qui viennent happer de l'air à la surface.
Points blancs (Ichthyophthirius)Des points blancs semblables à des grains de sel de 2-3mm de diamètre, recouvrent le corps et/ou les nageoires de l'animal. Les poissons se frottent contre le substrat. Les poisson ont moins d'appétit. Ils ont aussi l'air fatigué avec les nageoires recroquevillés le long du corps avant même le premier point blanc.
Maladie du Néon (Sporozoasis Myolytica)La coloration corporelle pâlit, le poisson semble épuisé et présente des troubles de l'équilibre, il s'isole de son groupe. On observe également parfois des scolioses caractéristiques.
Corrosion ou pourriture des nageoiresLes nageoires, surtout les latérales, s'effilochent.parfois une surinfection peut générer un dépot blanchatre sur les bords endommagés des nageoires.
CostioseLa peau devient opaque et un peu laiteuse.Lorsque l'on regarde le poisson de côté avec une lampe de poche, on voit le trou que cela fait dans le mucus. Cette infection forme peu à peu un trou dans le mucus, qui s'élargit et blanchit sur les bords.
Exophtalmie (ou proptose)Il s'agit en fait d'un symptôme d'une autre maladie bactérienne ou virale: Oeil gonflé, saillie d'un oeil ou des deux yeux à la suite d'une accumulation de liquide lymphatique sous l'oeil.
Camallanus (Ver rouge du guppy)le symptome le plus évident de la maladie est la présence d'un ou plusieurs ver(s) rouge(s) accrochés au niveau de l'anus du poisson .d'autres symptomes se manifestent suivant l'ampleur de l'infestation: -maigreur ou au contraire abdomen distendu-selles blanchatres-perte d'appétit-troubles et infections secondaires diverses: hémorragies et plaies internes, perte d'équilibre, infections bactériennes internes...Ils sont courants chez les guppies et autres vivipares.néanmoins les autres familles y sont aussi sensibles.
Mycobactériose (Mycobacterium marinum)Tuberculose du poisson:Symptôme obligatoire- AssombrissementD'autres symptomes qui n'apparaissent pas toujours:- amaigrissement, perte d'appétit- trouble de la nage- écailles hérissées- nageoires effilochées- ulcères cutanés- colonne vertébrale déformée
TumeurTumeurs visibles sur le corps, ou grosseurs anormales en cas de tumeurs internes.
Lerneose (Ver Ancre)parasite cutané ressemblant à un batonnet blanc. Il provoque de petits nodules jaunâtre à son point d'insertion. On reconnaît très facilement ce parasite à la forme d'ancre de la femelle, que lui confère ses sacs ovigères (qui portent les oeufs).
Argulus (Pou de la carpe )Un point noir en relief est collé sur le corps du poisson. En observant de plus près, on distingue des yeux et des pattes à l'intérieur d'une forme ovale.Les poissons rouges et les carpes Koï sont fréquemment atteints au printemps.
Oodinium (maladie de velour)Frottement contre les différentes surfaces, respiration rapide, nageoires pincées, très petits points blanc-jaunâtres (<0,3mm) parsèment le corps, poissons amorphes, ne s'alimentant plus.Dans les cas les plus graves cela donne une apparence de velours a la peau du poisson.
Lymphocystose / Chou-fleurFormation progressive de petits kystes / nodules blanchâtres sur la peau et plus fréquemment sur les nageoires dont l’aspect fait penser à de petites "grappes" de chou-fleur.
HydropisieLa maladie commence discretement: des excrements blancs sont un signe avant coureur, ils peuvent même être très longs et dépasser la taille du poisson. Parfois les yeux gonflent légèrement au dernier stade, l'abdomen gonfle par une accumulation de liquide et les écailles s'hérissent. Parfois, en dernier cas le poisson a tendance à nager en surface et peut avoir des difficultés à ne pas flotter.
mousse, fungus, mycosesTouffes blanches à aspect cotonneux ou poilu, pouvant être localisées a différents endroits du corps: nageoires, bouche, peau...
Ichthyosporidium ou maladie des trousLe poisson est lent et se trouve sur le fond du bac ou en surface. Les spécimens se rassemblent en petit groupe, ou s'isolent.Les couleurs s'assombrissent.Des trous se forment sur la tête,souvent au-dessus des yeux,chez les poissons les plus atteints.Il en sort du mucus blanchâtre qui provient de la nécrose du cartilage.
Vers intestinaux1- Le sujet commence par faire des excréments dans lesquels apparaissent un blanc légèrement gélatineux.2- Les excréments restent souvent longtemps "collés" a l'anus (long excrément avec partie transparente à l'aspect gélatineux).3- Le sujet commence à maigrir4- Les excréments sont pratiquement totalement transparents avec un aspect blanchâtre gélatineux.5- Le poisson refuse de se nourrir ou ne se nourris plus que très peu. Les excréments ne ressemblent plus qu'à un long fil de gélatine. Trouble de la vessie natatoire -> nage perturbée, impression que le sujet "flotte" dans l'eau.6- à terme le poisson maigris à l'extrême (ça peut prendre plusieurs mois suivant les conditions de maintenance - Type de poisson - etc ... On peut presque voir les "os" à travers une peau fine et translucide - ventre plat, creusé :7- Le poisson meurt.
Columnariose,Flavobacterium columnare,Maladie du guppyLa peau se recouvre d'un voile blanc.Cette maladie se déclare souvent au niveau de la queue ou la nageoire dorsale pour s'étendre ensuite sur tout le corps.Apparait généralement dans une eau chaude (> 23°C).
Peste du discusassombrissement des couleurs, production de mucus et perte de ce mucus par plaques. poissons stressés se réunissant dans un coin de l'aquarium, dans le fond ou parfois en surface.des surinfections liées a des vers intestinaux peuvent apparaitre (présence d'excréments blancs...)
FuronculoseHemorragie avec presence de nodules. Effilochage des nageoires dorsale et adipeuse. Exophtalmie.Nodules remplis de sang et de pus se formant dans les muscles et visible a travers la peau.Quand ils transpercent la peau, ils peuvent donner des ulceres qui s'infectent ou des hemorragies.Ulceres hemorragiques au niveau du flanc, des nageoires, de la bouche, des opercules ou de la papille anale.Peut atteindre le foie, les reins, la rate...Anemies(branchies pales) Si le germe est absorbe avec les aliment, l'intestin peut-etre atteint, la partie terminale de l'intestin est fortement congestionne et l'anus est saillant.Quelquefois les symptomes manquent(forme asymptomatique), les poissons meurent en grand nombre.
Point noirDes kystes de couleur noire se développent sur le corps, les nageoires et dans les muscles du poisson.
Maladies des queues pincéesLa caudale et la dorsale se retrouvent toutes repliées.Le poisson reste généralement vacillants sous la surface, la respiration est rapide (si infection branchiale) ,la nage saccadée, ils réagissent beaucoup moins que d'habitude, ils sont comme "sonnés". ATTENTION : à ne pas confondre avec un stress passagé où les poissons peuvent aussi avoir les nageoires collées contre le corps, mais, contrairement aux spécimens atteint de la maladie des queues pincées, ils sont très réactifs, ils s'affolent et s'isolent, avec perte d'appétit.
Dermatitesvoile trouble et visqueux; mouvements saccadés ou oscillants; frottements; respiration en surface
Parasite intestinaux du scalaireLe poisson malade a tendance à devenir très contrasté et très foncé. Il reste près du sol, ne nage quasiment plus. Il devient tres craintif . Extérieurement à part un changement de coloration on ne décèle rien d'anormal.
Myxosomiose : Maladie du tournisLe poisson (Discus) a une crise de folie, fonce dans les vitres du bac, et se met à l'écart, complétement sonné. Les crises sont de plus en plus rapprochées. Au stade final, le poisson tourne autour d'un axe imaginaire.
Acidose (chez les discus)Les poissons happent l'air en surface et ont souvent des mouvements natatoires irréguliers.On constate un brunissement des branchies et une forte sécrétion de mucus.
Alcalose ( chez les discus)assombrissement de la peau chez les discus
Hexamitose et Hexamita SymphysodonisDysfonctionnements intestinaux, perte d'appétit, selles blanches, assombrissement complet du poisson, le poisson s'immobilise et stagne au fond de l'aquarium.
Saprolégniose & AchlyaLe poisson présente des excroissances semblables à des tampons d'ouate sur le corps et les nageoires, composées des filaments des moisissures.
NématodeCe sont des vers ronds intestinaux. Aucune apparence, lorsque le poisson est gravement atteint celui-ci devient terne, il mange moins et maigrit.
CestodeVers plats intestinaux qui provoque une inflammation à l'intestin du poisson
GyrodactyloseLes poissons se frottent sur le décor, sécrétion de mucus, couleurs sont ternes. Ils sont immobiles et peureux.au dernier stade, le poisson reste dans le flux d'eau du filtre, ou au contraire reste prostré au fond du bac.
Exophtalmie fongiqueAux premiers stades, l'oeil est recouvert soit d'une sorte de "yaourt", soit d'un voile qui fait penser à du calcaire au fond d'une bouilloire.Par après, l'oeil gonfle et s'ex-orbite.
Maladie des trous (cichlidés)La peau se déchire aux endroits atteints et la masse cartilagineue blanche désintégrée sort.Il reste un creux en forme de cratére. Les trous ainsi formés peuvent atteindre une taille d'un millimétre à deux centimétres.Assombrissement des couleurs, amaigrissement, déjections blanchâtreset visqueuses.Une étude microscopique des excréments des poissons permet l'identification des agents pathogènes.
ErgasilusLe parasite, d'une taille de 1,5mm, est présent sur les branchies et la peau du poisson atteint.On constate une perte de sang importante et des infections secondaires, telles que la pourriture des branchies.
Erythrodermatite (Cyprinidés)1.Taches rouges dans la peau.(ne pas confondre avec la virose duprimptemps)2.Les taches se transforment en abcés qui éclatent.3.Des ulcéres bordés de blanc et des abcés éclatés avec un centre rouge apparaissent essentielement sur les côtés du corps et à la naissance de la queue.Mycoses secondaires des plaies. Un épanchement se solde presque toujours par la mort du sujet.
CapillarioseIl s'en prend essentiellement aux cichlidés américains dont les DISCUS.Maladie peu grave mais qui s'accompagne souvent d'autres maladies provoquées par des parasites divers.
ShimmyNage saccadée, ou dandinement sur place.Nageoires collées au corps et la queue pincée.
Dactylogyrus (vers de la peau et des branchies)Difficultés respiratoires.les poissons atteinds se frottent au décors.lors d'une forte infestation, le poisson se tiens sous la surface, la tête vers le haut, et présente des difficultés notables a respirer.
Avitaminosedivers symptomes : AmaigrissementRespiration perturbéePerte des couleursdéformations de la colone vertébrale.on observe parfois une fonte des nageoires, ou encore l'apparition de trous dans la tête de certains poissons (cichlidés...) capables de résorber leurs tissus pour compenser un manque dans leur alimentation.
HydrePetit polype vivant en eau douce possédant de 6 à 10 tentacules.la présence de ce nuisible peut être révélée par:- des alevins qui disparaissent- des poissons a peau fine montrant des réactions urticantes, se frottent generalement contre le décor.
PléistophoroseLes Characidaes y sont très sensible, particulierement les Tétra néons.Décoloration des néonsParfois des scoliosesNage désordonnée
Glossatela (Touffes blanches ressemblant à du coton )Blessures, plaies importantes.
Ligula intestinalisle poisson developpe un gros ventre,une peau lisse et tendue à l'exterieur,tandis que les organes internes sont comprimées.
Embolie gazeuseDes bulles se forment sous la peau et dans le corps.Ces bulles gazeuses se rencontrent principalement sur la tête à proximité des yeux ou dans les yeux eux mêmes.
Troubles de la vessie natatoireL'animal affecté perd le contrôle de sa nage,flotte en surface ou au contraire coule.Souvent il bascule sur un côté et peut tourner violemment sur lui même en essayant de se déplacer.
Pourrissement de la BouchePlaque blanches sur la bouche et au alentours, le poisson régurgite tous su qu'il mange.
Posthodiplostomum cuticolaS'attaque aux muscles du poisson
Cécité du scalaireOeil infecté et anormalement gonflé chez les scalaires.S'apparente à de l'exophtalmie.
DiplostomoseCe ver trématode envahit les branchies, les muscles, les viscères, la bouche et les yeux des poissons d'eau douce.
Ver blanc parasite de peau (Anisakis ?)Le ver est blanc (ou rose), mesure quelques millimètres de longueur, et est enroulé sur lui-même, à l'intérieur d'un kyste transparent, parfois légèrement sanguinolant, se trouvant sous la peau.Le poisson atteint ne semble pas souffrir de la présence de ce(s) ver(s). Il garde un comportement normal.En aquarium, n’a été observé que sur cardinalis (Paracheirodon axelrodi), tétras empereurs (Nematobrycon palmeri), et peut-être également Discus.Aucune certitude quant à la nature exacte de ces vers. Cependant, il semble s’agir d’un nématode parasite qui ressemble à Anisakis (cf http://fr.wikipedia.org/wiki/Anisakis ).
Myxobolus cérébralisChez les poissons d'aquarium, la myxobulose se manifeste par des formations muqueuses denses, à la base des nageoires, nageoires qui peuvent être également déformées par l'action destructive que le parasite a sur le cartilage.
Piscicola geometra-Grattage du poisson contre le décor.-sécrétion de mucus anormale.-Présence de sangsues d'environ 1 cm ressemblant à de petites virgules accrochées à la peau du poisson.
Tegastes acroporanus ("Red bugs")Infestation des Acropora uniquement par des "puces" rouges.