Betta splendens

Famille des Osphronemidae, décrit par Regan, 1910

Poisson d'eau douce

Paramètres de l'eau

minmax
Temp. (°C)2430
pH5.57
Dureté (°GH)615

Informations

Taille :
Mâle : 7.0 cm, Femelle : 6.0 cm

Zone de vie : Surface & Milieu

Espérance de vie : en moyenne 3ans

Origine :
Inde, Thaïlande, Cambodge, Laos, Malaisie.

Difficulté : La moyenne des 1370 votes est de 3.1

Date création : 31 août 2000 20:56 par a.bouyac

Dernière modification : 4 novembre 2017 à 20h30 par tigresie

Créateur :

Contributeurs : Tilapia21

Description

Vivant dans les eaux stagnantes des fossés et rizières, ce poisson possède un labyrinthe afin d'assimiler dans l'air, l'oxygène peu présent dans l'eau.C'est pourquoi, il lui faut un aquarium couvert afin que l'air soit à température de l'eau.La forme originelle sauvage a les nageoires courtes et des couleurs peu vives.Cela dit, la plupart des bettas que l'on rencontre de nos jours sont le fruit de nombreuses et patientes années de sélection. On en trouve de toutes les couleurs (bleu, bleu clair, rouge, jaune, orange, vert, turquoise, violet, violet clair, noir, blanc, rose, caramel) et aux voiles très développés.Les femelles sont dans l'ensemble plus ternes, quoique de nos jours, on en rencontre de plus en plus colorées. Leurs voiles par contre restent courts.Il y a les variétés: "Ban Pak Bara", "Cha Am", "Hua hin", "Khao Yai", "Ko Samui", "Sam Roy Yod", "Professional Fighter" et Fantail.Certaines variétés atteignent la taille de 9cm.

Comportement

les mâles sont réputés pour leur agressivité intra spécifique, qui à valu son nom à l'espèce.mis en présence, ils se battent jusqu'a la mort du plus faible.cette hyper agressivité n'est pas naturelle. elle est le fruit de la sélection effectuée par l'homme.en effet le combattant à longtemps été élevé dans le but de faire des paris avant de devenir un poisson d'ornement.aujourd'hui cette agressivité demeure chez les formes ornementales, ce qui rend le betta splendens inapte à la vie en bac communautaire!les bettas ne supportent pas leurs congénères, ni les autres poissons de pleine eau.très territoriaux, les bettas attaquent d'instinct les autres poissons...ou sont stressés ou agressés par eux!dotés de trop longs voiles non naturels, les mâles sont handicapés dans leurs mouvements et s'épuiseront vite en voulant défendre leur territoire face aux autres habitants du bac.On entend souvent des histoires de « gentils bettas » qui n’attaquent pas les autres occupants du bac… il s’agit en réalité de bettas bien mal en point, trop stressés ou affaiblis pour exprimer leur comportement instinctif normal !les femelles sont également agressives.si on en maintient plusieurs ensembles elles ne s'entretueront certes par dans l'heure comme le feraient les mâles, mais les plus fortes harcèleront les plus faibles et les poursuivant continuellement et en leur infligeant de multiples petites blessures.les plus faibles finiront au bout de quelques semaines ou mois de souffrance par succomber au stress ou à l'infection de ces plaies répétées.la cohabitation mâle/femelles est également à éviter à tout prix, sauf au moment précis de la reproduction.un mâle bien portant considèrera la femelle comme une intruse sur son territoire et la pourchassera sans relâche jusqu'à la tuer.un mâle affaibli sera quand à lui mis en pièce par les femelles!pour bien maintenir le betta, il faut donc conserver un spécimen seul dans un aquarium.La cohabitation avec des crevettes de taille suffisante (4cm minimum) reste possible.Des poissons de fond paisibles tels que les corydoras peuvent également être envisagés si le sol présente de nombreuses cachettes.le bac devra présenter une faible profondeur d'eau car ce mauvais nageur doit pouvoir remonter en surface pour respirer sans s'épuiser.30cm de profondeur est un grand maximum.de même le filtre ne devra pas générer trop d'agitation de l'eau.il est conseillé de diriger le rejet d'eau vers la vitre avant ou contre un décors pour briser le courant.pour se sentir en sécurité le betta aura également besoin d'un couvert végétal abondant en surface.Mauvais nageur et paisible lorsqu’il est seul, le betta se satisfait de petits litrages.Les spécimens à nageoires longues peuvent vivre dans de bonnes conditions dans une vingtaine de litres d’eau.Les bettas à nageoires courtes en revanche sont meilleurs nageurs et demanderont plus de place.pour l'alimentation, l'espèce est carnivore. le betta digère pas les paillettes "classiques" : une alimentation spécifique (il existe des aliments secs spéciaux pour betta) agrémentée de petites "proies" lyophilisées, congelées ou vivantes (vers de vases, artémias, krill...) sera nécessaire

Dimorphisme

Les mâles présentent des couleurs plus vives, et des nageoires souvent beaucoup plus développées (attention cependant aux spécimens de type sauvage et à la variété plakat, qui présentent des nageoires courtes chez les deux sexes).Les femelles matures présentent une papille génitale (petit point blanc) au niveau de l'orifice génital.

Commentaires sur Betta splendens

1 commentaire

tigresie a écrit ce commentaire le 4 novembre 2017 à 19h42

j'ai tenté pendant longtemps de créer un bac viable pour eux dans un volume minimaliste: cuve de 30cm de façade, 15L (un peu plus bas que le bac de 20L traditionnellement recommandé comme minimum).
le betta y était seul, avec des paramètres idéaux et une végétation fournie, un courant minimal pour que la température soit bien répartie mais le poisson pas gêné... bref.

avec le recule, ça a été un échec, aucun n'ayant vécu au delà d'un an. pour la plupart, la mort à été accidentelle: chauffage qui lâche et cuit littéralement le bac, mini filtre qui s'arrête et betta qui se coince dedans et se noie...

aujourd'hui je me dit que les micro bacs présentent beaucoup d'aléas à cause du manque d'inertie d'un si faible volume d'eau. il faut y maintenir des changements d'eau très réguliers et le matériel parait plus fragile dans les mini-installations aussi. si les paramètres doivent bouger, c'est beaucoup plus rapide quand il n'y a pas beaucoup d'eau.

je me suis réintéressée à cette espèce récemment. j'ai aménagé une cuve standard de 54L pour un mâle seul, et je dois dire que ça parait bien plus serein.
mais surtout, je suis surprise de voir que mon combattant se montre dynamique, profitant pleinement de tout l'espace.
certes, c'est un plakat, donc pas trop gêné par ses voilures, mais ce n'est pas la première histoire de betta qui bouge que j'entends.

je pense vraiment que ce poisson mérite d'être considéré comme tous les autres, et qu'il est bien dommage de le confiner aux bacs les plus petits possibles alors qu'un peu d'espace lui est tellement profitable.

Synonymes et noms communs

  • Betta splendens (Sci)(Fra)
  • Betta (Fra)
  • Chevalier du Siam (Fra)
  • Combattant (Fra)
  • Combattant du Siam (Fra)
  • Siamese fighting fish (Ang)
  • Siamesischer Kampffisch (All)

Icon Conseils de reprodutionConseils de reprodution

Temp. idéale (°C) : 28

pH idéal : 6

Dureté (GH) idéale : 8

Processus :
Choisir un petit bac de 20 à 40 litres, rempli à moitié (la hauteur d'eau ne doit pas être supérieure à 20 cm), sans gravier, avec par contre beaucoup de cachettes et quelques plantes flottantes. Le fond doit être sombre. L'eau doit avoir une température comprise entre 26 et 28°C, et la surface ne doit pas remuer.Introduire le mâle dans ces conditions.Puis, après que celui-ci se soit habitué aux lieux, introduire la femelle dans un récipient en verre, afin que le mâle la voit mais ne puisse la toucher. Celui-ci va alors entamer la construction d'un nid de bulles. Ce dernier est fragile, il convient donc de surveiller le débit du filtre et les mouvements de l'eau. Il faut maintenant surveiller la femelle, celle-ci doit être prête afin d'éviter un carnage au moment de la libérer.Tout d'abord, son ventre doit être rebondi. Souvent aussi, elle se positionne tête vers le bas. Ensuite, le meilleur moyen de s'assurer qu'elle soit prête est le fait que ses bandes horizontales aient laissé place à des bandes verticales, là on peut la libérer. Le mâle entame alors une poursuite dans tout le bac, puis dirige celle-ci, si tout se passe bien, vers le nid de bulles, la ponte commence et dure quelques heures. La femelle aide parfois le mâle à placer les oeufs au sein du nid. La ponte terminée, la femelle doit être retirée, sous peine d'être malmenée et de perturber le mâle (qui ne s'occupera plus des oeufs), qui doit lui être laissé avec sa progéniture, qu'il va surveiller 5 jours durant. L'éclosion a lieu généralement dans les 24 heures qui suivent la ponte. Les alevins restent suspendus au nid durant 36 heures environ. Dès que les jeunes nagent horizontalement de manière autonome, il faut enlever le mâle.Il faut maintenant leur procurer des infusoires. Dès la fin du frai, introduire dans le bac du riccia ou une feuille de laitue. Plus tard, les alevins accepteront des nauplies d'artémia ou des micro vers.NB : On peut aussi introduire les 2 individus en même temps à condition de s'être assuré de la maturité de la femelle. La nidification a généralement lieu le jour qui suit l'introduction et le frai le jour suivant.

Références biblio.

  • L'aquarium à la maison N°72, Février/Mars 2009
  • L'aquarium à la maison N°41
  • Aqua plaisir n°90 Juin 2004