Micropterus salmoides

Famille des Centrarchidae, décrit par (Lacepède, 1802)

Poisson d'eau douce

Paramètres de l'eau

minmax
Temp. (°C)1032
pH6.58
Dureté (°GH)415

Informations

Taille :
Mâle : 40.0 cm, Femelle : 56.0 cm

Zone de vie : Milieu

Espérance de vie : 6 ans (captivité), 16 ans (nat.)

Origine :
Est de l'Amérique de nord, du sud du Canada jusqu'au nord du Mexique

Difficulté : La moyenne des 1 vote est de 4.0

Date création : 13 mai 2009 20:23 par Moineau86

Dernière modification : 31 octobre 2017 à 13h01 par Tilapia21

Créateur :

Contributeurs : Aucun

Description

Le dos de l’achigan à grande bouche est de couleur vert clair à vert olive et son ventre est blanc-jaune à blanc-verdâtre. Une bande noire traverse son flanc des opercules jusqu’à la nageoire caudale. De plus près, on peut voir que cette bande est constituée de petits points noirs. L’achigan à grande bouche possède deux nageoires dorsales distinctes, la première (antérieure) compte 9 à 11 épines dorsales alors que la seconde (postérieure) compte 11 à 14 rayons mous. La nageoire anale compte 3 épines et 10 à 12 rayons mous. La nageoire caudale compte 17 rayons mous et est arrondie aux extrémités. L’achigan à grande bouche possède de 30 à 32 vertèbres. On le distingue facilement de son cousin, l’achigan à petite bouche, par sa bouche dont le coin inférieur dépasse l’œil (sur l’axe horizontal, vers la queue). Les opercules sont pointues vers l’arrière et recouvertes de deux bandes plus foncées. La mâchoire inférieure est proéminente. Le poids moyen est d’environ 1 à 4 kg quoique certains achigans à grande bouche atteignent des tailles records de 97 cm pour 11,3 kg.

Comportement

L’achigan à grande bouche préfère une eau claire relativement calme. Le matin, il est très actif et demeure dans les eaux mi-profondes. L’après-midi, il est généralement sédentaire et tend à se cacher en eaux très profondes et près de larges structures, comme une façade rocheuse ou un quai. Au couché du soleil, il se déplace vers la surface et reste actif la majeure partie de la nuit. Chaque achigan à grande bouche a son territoire et bien que ces territoires se chevauchent légèrement, les achigans tendent à s’ignorer mutuellement et sont rarement agressifs, sauf en période de reproduction.L’achigan est un redoutable carnivore. Les jeunes se nourrissent de zooplancton, de petits poissons et de petits insectes. Adulte, l’achigan se nourrira de toutes créatures vivantes capables d’entrer dans sa bouche. Notons que l’achigan peut avaler des proies faisant le tier de sa propre taille. S’il est placé en aquarium communautaire, il est donc important de lui choisir des compagnons suffisamment gros. Sa diète se compose notamment de poissons, de crustacés, de batraciens, d’insectes, de vers et de larves, de petits mammifères et même parfois de petits achigans. En pisciculture, il est généralement nourrie avec une moulé spécialisée.Le biotope de l’achigan est généralement composé d’un sol rocheux ou de gros ou moyen gravier. Il préfère les milieux lui offrant beaucoup de cachettes, comme les zones très plantées, les formations rocheuses et même les constructions humaines.L’achigan à grande bouche est un bon nageur, un gros pollueur à cause de sa diète et peut grandir de 20 cm dans sa première année de vie. Pour toutes ces raisons, on recommande un volume d’eau minimal de 500 litres plus 80 litres par individu.

Dimorphisme

La femelle est plus grosse.

Commentaires sur Micropterus salmoides

0 commentaires

Synonymes et noms communs

  • Aplites salmoides (Sci)
  • Grystes megastoma (Sci)
  • Grystes nigricans (Sci)
  • Grystes salmoides (Sci)
  • Huro nigricans (Sci)
  • Huro salmoides (Sci)
  • Labrus salmoides (Sci)
  • Perca nigricans (Sci)
  • Achigan à grande bouche (Fra)
  • Black-bass à grande bouche (Fra)
  • American black bass (Ang)
  • Black bass (Ang)
  • Green bass (Ang)
  • Largemouth bass (Ang)
  • Largemouth black bass (Ang)
  • Forellenbarsch (All)
  • Großmäuliger schwarzbarsch (All)

Icon Conseils de reprodutionConseils de reprodution

Temp. idéale (°C) : 15

pH idéal : 7

Dureté (GH) idéale : 10

Processus :
La reproduction se fait au printemps, lorsque l’eau arrive à 15 à 18 degrés Celsius. Le mâle construit un nid de 60 à 92 cm de diamètre dans le sable, la boue ou le gravier. Une fois le nid construit, la femelle s’approche pour être courtisée, à la suite de quoi elle pond ses œufs qui seront fécondés par le mâle. La femelle peut se reproduire avec plus d’un mâle (jusqu’à un million d'œufs par saison de reproduction) mais son rôle s’arrête à la ponte des œufs. Les nids sont séparés par un minium de 9 mètres. Chaque nid peut contenir de 4000 à 14000 œufs, mais seulement 3000 à 6000 alevins verront le jour. Le mâle garde jalousement les œufs et les ventile en faisant du surplace. Ces derniers éclosent après 3 à 5 jours. Le mâle continu à garder les alevins pendant au moins un mois, après quoi ils devront être séparés pour éviter le cannibalisme. Les femelles sont matures sexuellement à cinq mois et les mâles le sont à trois mois.

Références biblio.